exposition permanente : Un village de montagne frontalier : Seix et ses hameaux

Exposition permanente :

un village de montagne frontalier : Seix et ses hameaux

L’Association « Patrimoine seixois », créée en 1999, s’est donné pour but d’inventorier, d’étudier et de faire connaître le patrimoine local.
Dans ce cadre et en complément de l’existant, jardin de curé et expositions sur broderie et dentelle, outils d’antan, l’association a souhaité  créer une exposition permanente :

 

                           »  Un village de montagne frontalier : Seix et ses hameaux« 

 

Cette exposition permanente: un village de montagne frontalier : Seix et ses hameaux est commentée tous les jours de 15 heures à 18h30, ancien presbytère à Seix.

Il s’agit de raconter comment la vie s’organise pour les habitants du village de montagne de Seix, dans les Pyrénées ariégeoises, à la charnière du 20e siècle, entre le bourg-centre, une constellation de hameaux et les estives sur la chaîne frontalière, au moment où le mode de vie traditionnel bascule : organisation de la montagne, organisation de la société, organisation de la famille.

Cette histoire sera déployée dans le cadre d’une exposition permanente, autour du Jardin de Curé (en 2017) et d’un nouvel espace : l’ancienne Auberge Broué (2018).

L’exposition permanente doit permettre de découvrir et comprendre les enjeux de la vie dans la montagne seixoise à la fin du 19e et au début du 20e siècle : dans un milieu difficile (altitude, relief, climat, accessibilité) où les terres arables sont limitées, il s’agit d’exploiter toutes les altitudes, tous les espaces disponibles pour produire de quoi faire vivre une population nombreuse. Celle-ci se répartit entre le bourg-centre au croisement des vallées, et les hameaux, qui réunis, comptent autant d’habitants que le village à proprement parler.

Les conditions de vie sont rudes et précaires pour la majorité des habitants des hameaux ; dans ce monde exclusivement agropastoral, la survie de tous tient à un équilibre complexe où chacun, hommes, femmes, enfants, jeunes et vieux, se doit de tenir son rôle, d’occuper sa place. Pour « tenir » en montagne, du hameau jusqu’aux estives en passant par la zone des bordes, on ne peut jouer seul : la solidarité est primordiale. Solidarité au sein des familles, au sein du hameau, dans la communauté villageoise mais aussi avec les voisins catalans, dans le contexte frontalier qui est celui de Seix. La société des hameaux,et les familles qui la composent, reposent sur une organisation très codifiée et rigide jusqu’à la Première Guerre mondiale, qui portera un coup fatal à ce mode de vie.

Le bourg-centre quant à lui, situé à la convergence des vallées, représente le lieu de la sociabilité, des échanges commerciaux, des célébrations, des festivités, le cœur des activités d’échange et des rencontres. On y trouve les commerçants, les artisans et ces figures du savoir que sont le prêtre, l’instituteur, le médecin et les hommes de loi.

Le projet porte sur l’aménagement d’espaces d’exposition permanente articulé autour de ces deux univers : les hameaux et le bourg-centre, évoqués respectivement autour du Jardin de Curé et dans l’ancienne Auberge Broué.

Donnant sur le Jardin de Curé, dans l’enceinte du presbytère, la commune met à disposition de l’association Patrimoine seixois trois espaces qui sont dédiés à la présentation de la vie dans les hameaux. Les espaces déjà exploités par l’association (presbytère et appentis) sont actualisés et réaménagés pour être en harmonie avec la scénographie.

Dans ces lieux l’exposition s’articule autour des thèmes suivants :

  • Seix et ses hameaux, organiser la montagne, organiser la famille

  • Construire sa maison : ressources locales et entreprise collective

 

  • Autour de la maison : le domaine des femmes, des enfants et des anciens

 

  • « A casa »

  • Autour du cantou (se chauffer, cuisiner, se nourrir, se laver, se rassembler)

  • « Dors bien ! Habille-toi ! »

 

 

 

  • Le « crambot » (stocker et conserver)

 

  • S’éclairer, de la bougie à l’électricité

 

  • Travailler en montagne
    • L’agropastoralisme, vers l’autosuffisance

  • Des artisans incontournables
un village frontalier : seix et ses hameaux

exposition permanente : un village frontalier :Seix et ses hameaux

La cabane du berger

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *