Les haies champêtres (4). Le liseron, Calystegia sepium

Le liseron des haies

Le liseron des haies

 

 

 

 

 

 

 

Le liseron des haies appartient à la famille des Convolvulacées du verbe latin convolvere qui signifie « s’enrouler » et du nom commun sepium qui désigne la haie.
Le liseron des haies est parfois surnommé « manchette de la Vierge ».
La fleur de liseron aime le soleil mais s’enracine souterrainement dans  les terrains frais et humides.

Le liseron est une plante volubile. On note l’enroulement serré de la tige autour d’autres tiges. Cette tige peut d’ailleurs atteindre 5 mètres de haut.

Observation de la fleur de liseron aux différents stades de son évolution. Calice à 5 sépales.
Les fleurs  de couleur blanche apparaissent de mai à septembre, elles peuvent atteindre 6 cm de long et sont isolées sur des rameaux latéraux.

Fleur de liseron

Fleur de liseron

 On remarque que cette fleur s’épanouit en forme d’entonnoir ou mieux encore, de pavillon de phonographe.

Les feuilles du liseron des haies se développent elles en forme de fer de lance (on parle de feuilles sagittées)

Feuilles de liseron

Feuille de liseron, feuille sagittée

Le liseron est une plante mellifère qui produit donc du nectar, substance liquide très sucrée récoltée par les insectes butineurs et les oiseaux nectarivores !

Insecte butinant la fleur du liseron

Insecte butinant la fleur du liseron

Les chevaux apprécient le liseron mais les hommes l’ont aussi utilisé autrefois dans les campagnes pour un usage médicinal : racines et feuilles étaient utilisées comme purgatifs et on dit qu’un cataplasme de feuilles écrasées appliqué sur un furoncle permettait de le percer rapidement.

L’ aspect très décoratif de cette plante  l’a fait être utilisée dans l’imagerie populaire et sur les cartes postales des années 1900…

Fleur de liseron ouverte au soleil

Fleur de liseron ouverte au soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *